Bac de l’Avent 2020 – Jour 14

Après le gros stout d’hier il nous fallait de la fraicheur…

Cap vers l’Ecosse chez la très connue Brewdog.

C’est un peu les parrains du craft en Europe. Des idées, des bières sans concession, des marques devenues cultes comme la Punk IPA, du gros marketing, des financements participatifs,…bref une vraie « entwepwaïze » dont les anglo-saxons ont le secret.

14

De la fraicheur donc avec leur Elvis Juice, une IPA au pamplemousse.

Le visu est plaisant, robe blonde cuivrée, mousse blanche aérienne d’abord, mais qui laisse un col blanc crémeux éternel.

Le nez est fruité (bon ils ont sûrement utilisé quelques arômes -naturels- pour obtenir ça), on ne peut pas passer à côté du pamplemousse (et aussi de l’orange sanguine).

La bouche est cohérente, avec du malt caramel en plus.  Amertume plus prononcée que ce à quoi on pourrait s’attendre.  Petit côté zeste d’agrumes qui vient donner du peps sur le finish !

Santé les gros punks !

 

 

Bac de l’Avent 2020 – Jour 13

Jour 13 !

Cap sur la brasserie Caulier 28.

A ne pas confondre avec la brasserie Caulier de Péruwelz (Bon-Secours, Paix Dieu,…).

Caulier 28 joue fort sur les points de débit horeca avec notamment deux bars à Bruxelles dont l’un sur la Grand-Place au numéro…28. Rien que ça.

IMG_20201213_154812

En ce dimanche au calme, rien de tel qu’un énorme Imperial Stout à 12% vol.

La robe est sans appel, noir dense profond, mousse crémeuse et beige foncé.

Le nez est complexe, chocolat, café, caramel, toffee, Werther’s, tiramisu.

La bouche l’est tout autant. On retrouve tous les éléments, avec le goût prononcé de malt torréfié et de caramel cuit. Le tout supporté par une grosse amertume et une pointe d’épices.  Attention les 12% sont bien présents. Aucun doute là dessus.

On imagine déjà le Havane à côté de ça. Au calme. Posé. Bon dimanche.

Bac de l’avent 2020 – Jour 12

Qui a dit que les irlandais ne buvaient que des stouts et des irish ale ?

On va prouver le contraire avec la pétillante brasserie Wicklow Wolf située sur la côte Est de l’Irlande, au sud de Dublin, dans le comté de Wicklow.

Ces gars là ne doivent sûrement pas se plaindre sur leur condition de travail…le comté de Wicklow est surnommé le Jardin de l’Irlande avec ses montagnes merveilleuses, ses vallées spectaculaires et ses ruines hypnotisantes…

Créée en 2014, cette brasserie s’est taillé une belle petite place parmi les majors de la scène craft en Irlande.

12

Focus sur leur Avalanche – New England Pale Ale.  Une bière session à 4% vol d’alcool.

Visuellement, superbe robe paille claire trouble, seul bémol : mousse effervescente qui retombe très vite.

Le nez est un beau bouquet de houblons, on retrouve l’Azacca (citron et fruits tropicaux) et l’Idaho (fruits à noyau).

La bouche est en adéquation avec les arômes, gustativement on retrouve le fruit (mangue, ananas, mandarine), avec un côté épicé et résineux.  Le corps est très léger.  La finale est subtilement acidulée.  Très sec. Manque juste peut-être le côté moelleux/laiteux suggéré par l’appellation « New England ».

Sure look it !!!

 

Bac de l’avent 2020 – Jour 11

Retour dans le Hainaut pour ce 11ème jour.

Difficile de ne pas mettre en lumière cette brasserie de classe mondiale qu’est la Brasserie Dupont.  Dupont c’est bien simple, ils ont 100 ans cette année. Bim. Un siècle de pintes.  Avec leur force tranquille, Dupont fait vraiment office de premier de classe chez les brasseries artisanales. Avec maitrise. Le Brussels Beer Challenge l’ayant encore rappelé cette année puisque la brasserie a décroché pas moins de 6 médailles dans ce concours qualitatif (c’est assez rare sur le marché que pour le souligner).

11

Focus sur leur Saison Dupont Dry Hopping 2020. On allait l’oublier mais depuis 10 ans maintenant ils nous sortent une cuvée annuelle de leur célébrissime Saison Dupont, en sélectionnant un houblon différent lors du houblonnage à froid.

Visuellement, superbe robe paille trouble étincelante.  Mousse dense, fine, nuageuse, éternelle.

Le nez est marqué certes par la levure star de la brasserie mais il est accompagné par les arômes fruités du houblon slovène Styrian Wolf où on va aller chercher de la mangue et même un côté floral (sureau).

En bouche, on a de la mâche, du corps, un goût prononcé de céréale, un pointe d’acidité provenant de la levure et surtout une amertume bien tranchée qui vous amène sur une splendide bière de soif.  Une superbe complexité dans la simplicité.

Santé !

Bac de l’avent 2020 – Jour 10

Jour 10 retour à BXL !

AAAHH nos copains de l’Ermitage, pas un bac de l’avent sans eux…

Maîtres incontestés des IPA juicy en Belgique, Nacim, François et Henry brassent depuis 2015.  D’abord depuis leur tanière rue de…l’Ermitage à Ixelles. Ensuite à Anderlecht dans des installations pros depuis 2017.

10

En collab avec les français de la brasserie La Nébuleuse, Chute libre est une Juicy White IPA.

Visuellement, robe blanche, aspect laiteux (flocons d’avoine), mousse charnue gourmande (avec la dose de froment utilisée c’est logique).

Le nez est explosif, super fruité, grosse dose de houblons Mosaic et Citra.

En bouche, on retrouve bien tout ce qu’on soupçonne au nez.  La texture est douce, soyeuse, c’est du petit lait.  Les esters fruités de la levure se combinent admirablement bien avec le fruité des houblons.  Amertume super juicy.

Bref, encore une bière somptueuse. Santé !

Bac de l’avent 2020 – Jour 09

Jour 09 les amis, ça file !

En cette Saint-Pierre, direction Aubel, dans le pays de Herve, à l’Abbaye du Val-Dieu.  L’une des rares bières d’abbaye brassée en fait dans une…abbaye 😉

Créée en 1997 par notamment Benoît Humblet (qui créera plus tard la brasserie Bertinchamps), cette brasserie fait partie clairement de ce qu’on aime appeler le patrimoine brassicole belge. Ben oui, il faut pouvoir retourner aux sources, surtout en cette période.

09

Oh Oh Oh…on déguste aujourd’hui leur bière de Noël, 7% vol.

La robe est blonde cuivrée avec un col de mousse blanc, crémeux, nuageux.

Le nez est marqué par les épices (levure et cannelle) et par des effluves d’éthanol qui réchauffent immédiatement l’atmosphère.

La bouche est vraiment bien équilibrée.  C’est assez cohérent avec ce que l’on ressent au nez : du moût, des notes fermentées, de la rondeur certes mais clairement balancée par une certaine acidité/astringence faisant penser à des agrumes.  La finale est soyeuse.

Amen.

Bac de l’avent 2020 – Jour 08

AaaaaAAAAAH !

En cette merveilleuse journée, une merveilleuse brasserie pour une merveilleuse bière. En toute objectivité :-)

Allez, plus sérieusement (même si c’était très sérieux) et en quelques mots, la brasserie, sous son appellation Brasserie du Borinage, c’est une affaire qui commence début 2019. Des copains amoureux de la bière et de leur région qui se lancent dans une saqué plutôt ambitieuse : faire rayonner la Borinage Attitude au travers de bières crafts uniques et de qualité.  Tout un programme.  Mulets au vent, c’est maison après maison, quartier après quartier qu’ils conquièrent le cœur des amateurs de bière, depuis leur tanière située à Boussu.

Aujourd’hui, c’est une équipe opérationnelle de 7 personnes (Cédric, Cédric, Antoine, Lola, Laurent, Julien, Fred) supportée par une coopérative de quelques 40 coopérateurs, qui s’active au quotidien pour mener à bien cette mission !

08

La Fat Grisou est une des bières emblématiques de la brasserie.  Autant par le nom que le style, Imperial Stout.  Il faut dire aussi que la recette provient du célèbre Johnny McMallet, l’un des seuls mineurs anglo-saxons de notre région.

Visuellement, la robe est d’un noir profond charbon, mousse beige dense foncée, épaisse.

Les arômes sont marqués par des notes de torréfaction. On y retrouve du café et du cacao mais aussi du toffee et de la marmelade de fruits confits.  Laisser la température remonter pour déceler tout ça 😉

En bouche, malgré le taux d’alcool, c’est assez drinkable.  L’amertume provient ici des malts grillés torréfiés, les houblons sont très discrets.  La levure anglaise a laissé des notes fines d’esters fruités.  Le goût final revient sur le torréfié.

De quoi t’chanter pour aller vir les filles ! Santé !

Bac de l’avent 2020 – Jour 07

Pour bien vous représenter ce qu’est une West Coast IPA, quoi de mieux qu’une brasserie…de la côte ouest américaine ?

La brasserie Stone est originaire de San Marcos (ben oui, la Californie fut un temps mexicaine), pas très loin de San Diego.

A l’échelle américaine, ça reste du craft, mais pour vous donner une idée, ils brassent quand même deux fois plus que nos moines de Chimay :-)

07

Intéressons-nous à leur IPA.  S’il existe des West Coast IPA, c’est qu’il existe derrière East Coast IPA :-) Autant le penchant « ouest » part sur l’amertume et le résineux, autant la variante « est » donne de la douceur et du fruité.

Visuellement belle robe orangée, mousse crémeuse blanche, persistante.

Au nez, on sent les houblons vedettes américains, la dynastie des houblons en C : Chinook (arômes épicés et conifères), Columbus (herbacé et citronné) et Centennial (très floral).

La bouche fait l’éloge aux houblons, on croque dans des agrumes (la peau avec), on retrouve la résine du houblon et on termine avec une belle sensation d’amertume persistante.

Cheers dude !

Bac de l’avent 2020 – Jour 06

Ô grand Saint Nicolas patron des écoliers…lalalalala…dites-moi, vous avez été sages les enfants ?

En ce jour saint, il nous fallait une bière d’Abbaye !

Ce style ayant été bien happé par la grosse machine industrielle brassicole, c’était pas si simple de trouver…mais…mais…il existe quelques irréductibles brasseurs artisanaux qui le travaillent.

La brasserie De Ranke fait partie de ceux là.  Cette brasserie, un peu à l’image de « de la Senne » force tout simplement le respect.  Il faut vraiment se creuser pour trouver un quelconque reproche à faire à Nino et Guido.  Cela tombe bien, on n’est pas là pour ça et faisons en toute fierté l’éloge de cette brasserie de Dottignies (Mouscron) qui nous envoient avec classe et modestie des bières toutes marquées par leur goût unique de houblon en fleurs.

06

La Guldenberg est leur toute première création datant de…1994.  Cela fait donc 26 ans que cette bière est sur le marché.  Dans ce monde très (trop?) éphémère où les bières arrivent et repartent aussitôt, c’est clairement un point rare à souligner et à respecter.  Vous l’aurez compris, en tant que brasseur, je me sens tout petit vis à vis d’eux :-)

Niveau dégustation.

Robe blonde/orangée, mousse charnue, nuageuse, structurée, éternelle.  Beau.

Le nez est porté sur les fruits jaunes, abricots secs, effluves d’éthanol douces et chaleureuses.

La bouche est claire, sans détour, on comprend directement où ils ont voulu en venir.  C’est doux, chaleureux, goût de malt, de pain sur le début. On atteint un équilibre somptueux avec une finale marquée par les houblons apportant une amertume sèche, herbacée et somptueuse.

Santé les enfants 😉

 

Bac de l’avent 2020 – Jour 05 bis

Jour 05 bis et direction le sud, la chaleur, le soleil, la bela vita…direction l’Italie chez les gars de Toccalmatto !

Toccalmatto fait partie de toute cette première vague de brasseurs craft italiens qui ont très vite exporté leur savoir-faire à toute l’Europe.

Récemment intégrés par le groupe Caulier 28, c’est devenu du coup aussi un peu une histoire belge.

jour 05 bis

Au menu du jour (bis), la cuvé du Fou, une extra Brut IPA à 6,8% vol.

Extra brut IPA, kesaco ?

On va en fait fermenter le mout avec des levures généralement de champagne pour avoir quelque chose de super fermenté et donc super sec.  Pour être même sûr de bien tout fermenter, on utilise des enzymes qui vont couper toutes les dextrines pour n’avoir que des sucres fermentescibles.  Zéro sucre résiduel.  D’où l’appellation « extra Brut ».  Le côté IPA provenant bien sur du houblon.

Couleur extra pale, extra blonde, extra brute.  Mousse blanche effervescente qui retombe très vite. On pourrait même servir cette bière dans une flute !

Au nez, on est clairement sur les agrumes et les citrons.  Très citronné même.

En bouche, on va retrouver cette sensation fruitée, une pointe d’acidité, un peu d’amertume.  La finale sèche vient immédiatement clore le débat et laisser une impression de grande désaltérance.  Là on est encore plus sur une bière apéritive.

Bonne dégustation !