Bac de l’avent 2019 – Jour 14

Ce jour 14 mettra en avant la marque Caulier.

A l’époque la brasserie Caulier était située à Neufvilles, tout près de Soignies.  C’était une brasserie assez importante et leur développement était assez étendu, de Mons à Bruxelles.  Leur bière phare était la Perle 28, le nombre faisant référence à la quantité de kilogrammes de malt par hectolitre d’eau.

Arrêtée dans les années 70, la brasserie, en tout cas le nom et les marques, fut ressuscitée en 2017 et il faut dire qu’ils nous ont habitués à de belles pépites avec leur gamme 28 (un imperial stout, un pale ale aux bretts et celle-ci).

43861D8E-E784-4627-B128-7C4540CA7F4C

Focus donc sur la White Oak IPA, un réel ovni.

Visuellement, blonde laiteuse, mousse nuageuse blanche.

Le nez est interpellant, mariant les notes exotiques du houblon Galaxy, le côté acidulé des bretts et du vieillissement en fût.

En bouche, c’est sec, funky, épicé (ils utilisent du poivre dans la recette), acidulé (il y a des écorces de Kumquat, un petit agrume au zeste acidulé), le tout donnant une sensation de fraîcheur très intéressante !

Santé !

 

Bac de l’avent 2019 – Jour 13

Il fait gris, il fait froid, il pleut, bref, un beau jour de Toussaint pour nous rappeler que la période des fêtes en Belgique, la météo n’est pas toujours magique.

On a justement la bière qu’il faut dans ce genre de circonstances !

79428044_508260909898422_5279627826083921920_n

La Winterkoninkske de la Brasserie Kerkom à Saint-Trond, titrant à un peu plus de 8% vol !

Dans le style, c’est un petit bijou qui est juste inconnu en Wallonie, raison pour laquelle c’est toujours un plaisir de vousla faire (re-)dévouvrir !

Visuellement, brune acajou, robe brillante, fine bulle et mouse foncée.

Le nez est porté par des arômes de chocolat, pain d’épices, caramel.

La bouche est assez cohérente par rapport aux arômes, le goût est très chaleureux, très doux au niveau sucrosité (mais pas écœurant), il y a beaucoup de complexité sur la composante maltée (ils en utilisent 7 différents pour composer le mout!) et le tout est agrémenté par des baies de genévrier et notes de réglisse.

Mettez-vous bien, au chaud, près du sapin, dans le salon, on oublie tout, bonne dégustation…

Bac de l’avent 2019 – Jour 12

Go vers l’Ecosse chez les punks de Brewdog.

Brewdog c’est une grosse machine. Lancée en 2007 par 2 comparses assez doués pour leur vision de la craft beer et du marketing qui va avec.

Ils sont notamment connus pour avoir lancé de manière généralisée des crowdfunding comme moyen de financement (à l’heure actuelle, plus de 125.000 crowdfunders partout dans le monde !), pour s’être lancés dans la course de la bière la plus forte au monde (32% vol, 41% vol, 55% vol,…),… et pour leur nombreux bars à leur effigie.

Analysons leur Hazy Jane, une new england IPA titrant quand même à 7,2% vol.

80029839_2464914440434795_4508948287583158272_n

Les New England sont un style de bière très chargé en houblon, trouble, voire opaque, privilégiant le goût fruité à l’amertume.

Visuellement, on retrouve les caractéristiques puisque la robe est orangée, chargée, dense, limite liquoreuse.

Au nez, on retrouve des notes de fruits, clairement, fruits à noyau (pêche, mangue,…) et agrumes (citron vert), avec des notes bien herbacées.

En bouche, on retrouve le goût de mangue mais on est vite attaqué par une sensation d’alcool (éthanol), pour terminer par une amertume bien persistante, résineuse, voire « collante ».

Santé !

Bac de l’avent 2019 – Jour 11

Retour aux sources à Boussu où tout le monde sait qu’on a s’compte et co pu !

La brasserie du Borinage est issue d’un rapprochement/association entre ça BRASSE pour moi et les Bastard Brewers.

Depuis février 2019, les bières portent le nom de Brasserie du Borinage.  Le but est simple : faire rayonner la Borinage attitude au travers de bières craft uniques, de qualité tout en véhiculant 2 valeurs : la rigueur et la déwanne !

Pour la définition de déwanne, allez donc voir ce qu’ils ont fait avec leur festival de la coupe mulet.

Pour la rigueur, décapsulez donc cette bouteille d’Empire !

IMG_0430

L’empire est une Imperial Lager à 10% vol. Lager donc basse fermentation, fermentée donc par une levure de « pils » à basse température. Imperial…car 10% vol. L’idée ici était de brasser une blonde forte mais sans la levure d’une triple, évitant ainsi des arômes de banane et évitant une éventuelle lourdeur en dégustation.

La robe est blonde/dorée, bien chargée, mousse fine blanche persistante.

Le nez est bien marqué sur les houblons, allemands pour le coup, bienvenue ici à l’Hallertau blanc et au Mandarina bavaria, la rondeur et la levure amènent quelque chose de fruité, confit et chaleureux.

En bouche, c’est doux, on ressent bien le fruit confit, datte, abricot sec, l’alcool est ensuite présent donnant une sensation chaleureuse, vient ensuite l’amertume qui permet de trancher et d’assécher le palais en laissant une tenue de bouche assez remarquable.

On a essayé d’être les plus objectifs possibles dans la description :-), en attendant, pour accompagner votre dégustation, on vous renvoie à la vidéo de Jean-Luc Delploumette, ce fameux soldat de l’Empire connu pour avoir échangé sa jument…pour UNE EMPIRE !

45984634_2322438164642216_3893304114846629888_o

https://www.facebook.com/brasserieduborinage/videos/686358191879704/

 

Bac de l’avent 2019 – Jour 10

Déjà 13 ans que la brasserie Jandrain-Jandrenouille fait partie de notre patrimoine brassicole et à mon goût, pas encore assez répandue en Belgique.

Alexandre Dumont y brasse d’excellentes choses, comme la IV saison, V cense et VI wheat.

Son eau est d’une grande pureté, ses céréales sont locales, son houblon est fraichement US,…bref ses bières sont toutes dotées d’une signature très marquées et donc très reconnaissables.

A l’heure où tout est vite éphémère, c’est rare de faire pérenniser une gamme comme il le fait et c’est très appréciable.

79458077_624988008324197_7388075925079851008_n

Redécouvrons sa VI wheat, bière de froment 6% vol.

Robe blonde bien trouble et chargée, fine mousse, petites bulles blanches.

Le nez est marqué par le houblon Simcoe et ses notes d’agrume, pamplemousse, pin et touches herbacées.

La bouche est conforme au nez, on retrouve clairement le goût un peu résineux de pin, le goût de céréales bien sûr, aussi de levures belges, pour terminer sur un final assez amer avec une pointe d’astringence qui assèche le palais comme il le faut.

Santé Alex et toujours au plaisir !

 

Bac de l’avent 2019 – Jour 09

Retour sur Liège avec les B!G Brewers, 4 potes brasseurs amateurs qui se sont lancés dans l’aventure grâce aux instals de la Brasserie Belge à Herstal.

Ils ont un approche assez hard rock avec leur grosses lettres bien capitales, pour les avoir eu comme voisins aux Hoppy Days à Liège, leur truc a l’air de bien bouger et c’est cool !

Apparemment ils ont une chose en commun, le houblon, et le font savoir dans leurs bières !

78713699_947412732318725_9081487929670369280_n

La D!KTATOR est une double dry hopped pale ale à 6,5% vol.

Robe blonde foncée, léger trouble, mousse assez crémeuse et perstistante.

Le nez est rond, peut-être un chouïa trop influencé par la levure (éthanol) pour le style, on aimerait une explosion un peu plus marquée sur le fruit.

La bouche est franche pour le coup, très pamplemousse sur le fruit, résineuse et amère (herbacé et végétal) sur la fin.

Bref, une bonne IPA de dictateur, le truc qui impose quoi !

Bac de l’avent 2019 – Jour 08

Allez, pour ce jour 08, on se rend chez les français du Nord, à Saint-Amand-Les-Eaux!

Genre l’eau Saint-Amand-super-connue, c’est là.

On dit toujours que l’eau c’est 95% de la bière…ben là pour une bière à 6,5%, c’est 93,5% d’eau, ou quasi :-)

La brasserie des sources est reprise en 2005 et la Bellerose est lancée en 2011.

78711238_2401495466627441_6160564157235068928_n

Découvrons leur blonde à 6,5% vol alc.

Visuellement, robe blonde-orangée, relativement brillante, beau col de mousse blanc.

Au nez, notes phénoliques, levurées, épicées, bien marquées par l’influence belge, rendu fruité, assez rond.

En bouche, c’est assez doux, épicé, malté, rond, c’est franchement easy-drinking, la finale est légèrement amère et fruitée sur les agrumes.

Amis du ch’Nord, santé !

Bac de l’avent 2019 – Jour 07

Cap sur Berlin à la brasserie BRLO qui fait bien bouger le craft allemand depuis 2014.

Quand on pense Allemagne on a souvent l’image de la grosse chope servie à l’Oktoberfest.

Oui d’accord, mais pas que. Surtout quand on se trouve à Berlin, capitale qui se veut pionnière et avant gardiste.

Cette Mama Weisse est pour le coup un style de bière bien historique, c’est une Berliner Weisse bière au froment acidulée typique de Berlin.

Le twist ici vient de l’ajout de mangue et de fruits de la passion.

IMG_20191207_170410

Visuellement, blonde trouble claire, mousse blanche effervescente.

Au nez, on retrouve un côté yaourt, lacté et bien sûr fruité, les fruits de la passion prennent clairement le dessus.

En bouche c’est bien citrique, sec, un peu astringent et fruité.

Désaltérance garantie !

 


 

 

 

Bac de l’avent 2019 – Jour 06

Pour ce 6ème jour, Saint-Nicolas nous a ramené une bière de la cité ardente !

La bestiale, c’est le projet de Simon Charlier, géographe urbaniste de formation, pris de passion par la houblon, qui plaque tout et REVEILLE LA BÊTE EN LUI pour développer sa brasserie !

Soucieux du côté participatif, ses recettes sont à chaque fois validées par des dégustateurs sélectionnant leur élue parmi différentes prototypes…sympa !

78860227_713267909161378_5684207887031730176_n

Analysons cette blonde légère titrant à 4,8% vol.

Visuellement, robe blond paille, col de mousse nuageux.

Le nez est marqué par la farine de céréale, quelques notes levurées et citronnées.

En bouche, c’est malté, un peu épicé, on retrouve la sensation légèrement citronnée.  La finale est légèrement amère, bien sèche et donne une grande sensation de désaltérance.

Santé LIEGE !

Bac de l’avent 2019 – Jour 05

GO SWEDEN GO !

Petit passage chez les suédois de BREWSKI, des brasseurs ovnis jonglant avec les fruits comme personne.  Le gars à la base de la brasserie, un certain Marcus, ne trouvait pas de houblon assez fruité à son goût qu’il s’est mis systématiquement à rajouter des fruits tropicaux pour rendre ses bières les plus fruitées et gourmandes possibles. Oubliez l’association fruité-sucré, chez Brewski, le fruit est plutôt associé à de l’amertume ou de l’acidité.

Résultat de recherche d'images pour "marcus brewski"

On déguste aujourd’hui leur Mango Hallonffeber, un pale ale fruité à 5,5% vol, mariant amertume, mangue et framboise.

78578360_648683955667842_2269433489113743360_n

Visuellement, cela ressemble à du jus non filtré (on se demande quelle quantité de fruits ils ont bien pu taper dans leur brassin), robe jaune orangée, mousse éphémère et grossière.

Au nez, on retrouve clairement les fruits, les houblons tropicaux, le jus de mangue.

En bouche, belle attaque fruitée pour commencer, c’est très riche et gourmand, très peu saturé, goût de framboise/mangue/pamplemousse, la final est clairement sur le houblon, l’amertume est résineuse.

Ovni, je vous disais :-)

Bonne dégustation !