Bac de l’Avent 2020 – Jour 24

é&Le voici, ce fameux dernier jour de l’avent ! 24 jours ça passe vite hein…

Encore une édition du bac de l’avent qui se termine.  J’espère que vous avez apprécié ce petit périple brassicole parcouru ensemble ! J’ai en tout cas pris beaucoup de plaisir à me documenter, déguster et écrire ces lignes, au quotidien :-)

Pour terminer, retour sur la Brasserie du Borinage.  Je ne vais plus trop vous la présenter, au risque de me répéter. Focus donc sur la bière du jour !

24

La Pinta Claus est une vraie bière de Noël, pas d’entourloupe.  Une bière douce, qui apporte du réconfort et un petit plaid tout chaud saupoudré d’épices de saison.

La robe est brune/acajou.  Mousse un peu effervescente qui se repose assez vite sur un col beige très fin et persistant.

Le nez est porté sur les épices (cardamome et anis étoilé), notes de chocolat qui provient d’un des malts utilisés.

En bouche, on retrouve bien sûr les épices.  La base maltée est assez conséquente (malt biscuit, malt chocolat, malt crystal) et apporte une belle complexité aromatique.  L’avoine a aussi été travaillée pour apporter de la douceur et de l’onctuosité.  Le tout a été fermenté par une levure anglaise qui a bien atténué les sucres pour donner au final une bière pas trop liquoreuse et très digeste.

L’idéal pour aborder ce réveillon (un peu spécial, cette année) qui nous attend.

Santé…Joyeux Nowel…Prenez soin de vous et de vos proches !

Et à l’année prochaine !

 

Bac de l’Avent 2020 – Jour 23

Cap en Espagne à la brasserie Cierzo à Saragosse dans le Nord, pas très loin de Barcelone.

Créée il y a peine 2 ans, Cierzo est connu pour ses bières juteusement houblonnées.

Des références dans le petit monde craft européen.

23

Leur Adrenalina est une TIPA, une Triple India Pale Ale à tendance New England, çàd fruitée, juicy, avec de l’avoine pour apporter un coté onctueux et laiteux.

La robe est orange foncée, la mousse blanche est très très fine.

Au nez, on sent toute la puissance des houblons Citra, Mosaic, Centennial et Ahtanum mélangés au punch éthanolique et volatil que les 10% vol nous apportent.

En bouche, explosion des papilles.  On croque du houblon qui amène fruit et amertume, mais le palais est aussi tapissé d’une sensation liquoreuse avec une belle quantité de sucres résiduels.  Tout est un peu exponentiel dans cette bière.  Finale splendide sur la quinine.

Santo !

Bac de l’Avent 2020 – Jour 22

Direction la Gaume à Rulles chez l’une des plus nobles brasseries wallonnes.

Grégory Verhelst est un puriste et c’est l’un des derniers à pratiquer la fermentation primaire en cuves ouvertes.

Imaginez donc des cuves horizontales complètement ouverte où les levures ne subissent aucun stress dû à la hauteur (pression hydrostatique).

Brasserie Artisanale de Rulles - BeerTourism.com

Cela demande un suivi très rigoureux et c’est devenu une pratique suffisamment rare que pour le souligner.

La Rulles Epeautre est leur dernière création avec une belle collaboration locale brasseur-agriculteur.  L’épeautre est d’origine gaumaise, a été cultivé sans phyto et prend une place considérable gustativement.

22

La robe est blonde, légèrement voilé. Mousse blanche, fine, légère, laissant un petit col de mousse fragile mais éternel.

Le nez est rustique, on ressent distinctement les notes de levure, de pain et la farine de céréales.

L’épeautre est l’ancêtre du blé et a été progressivement oublié à cause de son enveloppe qui l’oblige à être décortiqué pour être « processé ».  Revenu à la mode ces dernières années, dans la bière et surtout dans le pain, il confère ce goût unique et rustique.  Il apporte ici de la fraicheur, une pointe d’acidité, bien soutenue par l’utilisation de houblons tournées vers les agrumes.

Oubliez Décembre, prenez la fourche, c’est l’été et la moisson bat son plein…

Santé !

 

Bac de l’Avent 2020 – Jour 21

Direction les Pays-Bas où les choses bougent bien en terme de craft !

Frontaal en est un bel exemple !

Présents depuis 6-7 ans sur le marché, cette belle brasserie sévit depuis Breda avec une super tap room où on peut déguster leurs bières fraîchement brassées.

frontaal

Aujourd’hui, on déguste leur Man on the Moon…une West Coast IPA à 6,5% vol.

21 ter

La robe est blonde, légèrement voilée, mousse blanche très fine.

Le nez est explosif sur la mangue, les agrumes avec une tendance herbacée et des notes de sève de pin (bonbons La Vosgienne ;-)).

La bouche est bien riche, on est sur le fruit bien évidemment, mais des belles notes épicées, herbacées, bien typiques du Columbus et du Chinook.  Pour donner une vraie IPA à l’ancienne bien équilibrée sur l’amertume et le fruit.

Santé !

Bac de l’Avent 2020 – Jour 20

Cap sur l’Angleterre et Londres avec la très connue brasserie Fuller’s.

Fondée en 1845, on peut même parler de véritable monument du patrimoine brassicole anglais.

Allez on replonge en arrière et on se retrouve en plein cœur de la révolution industrielle, avec un Londres bouillonnant d’industries et d’ouvriers.

20

Style assez méconnu par le grand public belge, le Porter est une bière anglaise noire de part les malts torréfiés avec bien souvent utilisation de sucre foncé, caramel, etc.

C’est donc une bière noire mais douce, légère en alcool et au final très sèche en terme de rondeur.  C’est donc une bière noire de soif.  Difficile à imaginer pour beaucoup mais tout le monde sait que les anglais n’ont jamais fait comme les autres… Le nom provient des « porteurs » qui travaillaient dans les zones portuaires et qui devaient sans doute aimer ce style 😉

Le visuel est doté d’une robe brune acajou, la mousse est beige, fine, crémeuse.

Le nez est comme un sachet de caramel, très malté, très doux, notes de réglisse.

La bouche reflète bien les attentes olfactives, on va retrouver le chocolat noir, le caramel, des notes de boisé et de tabac.  Le corps est moelleux mais très sec au final.  Amertume toute fine de houblons anglais Fuggles qui amènent cette petite pointe épicée et herbacée.

Cheers !

 

 

Bac de l’Avent 2020 – Jour 19

SANGLIER !

Nous voici à la Brasserie Minne, chez Philippe et Catherine.

La Brasserie Minne, anciennement Brasserie du Bastogne, c’est un peu nos héros :-)

Qualitativement, ils se classent dans le top top top wallon/belge et même au delà…

Humainement, c’est aussi le haut de gamme :-)

Récemment installés à Baillonville dans une installation tout récente, ils se sont bien mis et peuvent voir les années futures sereinement en termes d’installation.

19.

Ce bac n’avait pas encore de bière avec des levures sauvages Brettanomyces.  Ces fameuses levures sauvages qui font la réputation de nos gueuzes. Les voici donc, en version « domptées », non-spontanées.

Visuellement robe blonde/ambrée, voilée, mousse structurée, charnue, appétissante.

Le nez est somptueux, ceux qui connaissent les Bretts vont directement les retrouver, c’est ça le côté « sauvage » avec ici des notes d’ananas.

La bouche est parfaitement équilibrée, au niveau du style en tout cas, c’est exactement ce qu’on attend d’une saison. Du corps avec les grains, un côté sauvage, funky, une pointe d’acidité et des esters fruités avec la levure.  Et une belle amertume pour terminer sur une sensation hautement désaltérante.

C’est clair, linéaire, sans bavure.

Santé les amis !

Bac de l’Avent 2020 – Jour 18

Jour 18

! De retour en Belgique à Marche-en-Famenne chez nos amis Paula & Valéry !

En quelques temps, c’est devenu le couple le plus glamour de la scène brassicole belge :-)

Depuis leur atrium dans le joli centre ville de Marche ils nous balancent des bières super modernes toutes aussi colorées les unes que les autres.

19

Leur Portal est une Hazy/Hoppy Session IPA à 4,5% vol avec pas mal de répondant.

La robe est magnifique, blonde dotée d’un joli trouble constant.  Mouse fine crémeuse. Jolie petit col persistant.

Le nez est puissant, frais, fruité, herbacé.  Belle petite bombe de Citra et de Mosaic ! Pourquoi chercher midi à 14h quand ce combo fonctionne :-)

En bouche, c’est crunchy. Belle présence sur les grains (avoine et blé) qui donne du relief. Belle petite attaque résineuse.  Agréable goût de houblon. Amertume toute gentille. On peut en boire des cruchons ! Santé !

Bac de l’Avent 2020 – Jour 17

Ben oui, les français font des bières !

Allez direction Colmar et l’Alsace chez les allumés de Sainte-Cru.

Cette brasserie m’évoque pas mal de choses car j’ai connu par le plus grand des hasards leurs débuts au détour d’un petit marché de Noël alsacien où Vivien m’avait présenté ses bières avec passion sur une petite table en bois couverte d’une nappe à carreaux rouges et blancs.

Plusieurs années plus tard Sainte Cru est l’une des toutes belles références de bière craft sur la marché français.

Ils excellent sur le houblon.  Voyons voir comment ils débrouillent en acide.

20

La Ni dieu ni maitre est leur Passion fruit Sour Ale.  Vous connaissez peut-être mes goûts pour les bières brassées en kettle sour (Boriner Vice, Masu Vice, Canopée,…) :-) L’idée est de rajouter des bactéries lactiques (avant l’ébullition, pour pas tuer les bactéries) et laisser plusieurs heures à la fermentation lactique…pour produire de l’acide lactiqu…ET DE L’ACIDITE !

Visuellement, robe blonde, trouble (protéines de l’avoine), mousse effervescente qui retombe tout de suite.

Le nez est ultra fruité sur le fruit de la passion.   On sent aussi directement l’odeur de levain.

En bouche, ah ben c’est doux.  L’acidité est très maitrisée.  On a certes ce goût de yahourt, de pain au levain, ce gout lacté mais l’acidité en tant que tel est très soft.  On retrouve le goût du fruit.  La première sensation est assez moelleuse et crémeuse. La finale est redoutablement sèche !

Santé la FRANCE !

Bac de l’Avent 2020 – Jour 16

Allez on retourne à la capitale, ici chez Brussels Beer Project !

Bon ces gars saquent dans l’lard, comme on dit chez nous.  Ils tracent leur route.  Critiqués tout un temps par la branche plus radicale du petit monde brassicole belge, ils ont toujours maintenu leur cap, mêlant audace, marketing, créativité (et un peu d’insolence).

At the end of the day, ils finiront l’année prochaine par l’avoir leur tout gros projet de brasserie à 6M€.

Donc au final, respect.

16

On s’intéresse à leur Farm Fresh, un pale ale aux houblons fraîchement récoltés près de Poperingue en Belgique.  Récolté-brassé en 24H chrono.

Visuellement, robe blonde foncée dorée, belle couleur. Mousse effervescente qui retombe mais laissant un joli petit col de mousse rafiné.

Le nez est doux, notes florales, un peu comme du miel, avec du végétal en plus.

La bouche est franche, c’est très herbacé.  Après l’analyse visuelle et olfactive, on pouvait s’attendre à quelque chose de plus doux et malté.  Ici on a quelque chose sans concession et l’amertume finale est bien sèche.  J’aime ce genre de bière car on laisse vraiment le champ libre à l’expression des matières premières.

Bonne dégustation !

 

 

 

Bac de l’Avent 2020 – Jour 15

Cap à Anzegem chez les Verzet brouwers.

Connus internationalement pour leur maitrise de la fermentation mixte et leur Oud bruin, ces gars-là ont vraiment compris beaucoup de choses dans le petit monde brassicole.

Tradition, modernité, des gammes bien distinctes (des bières de gastronomie qui côtoient en parallèle des bières de soif) et vraiment encore une maitrise de l’acidification en barrique.

Bref, fan, quoi.

15

Aujourd’hui, pas d’acidité mais plutôt de la douceur et du houblon avec leur Alpaca Panties, une bière brassée en hommage à un évènement suédois bien WTF (une espèce de croisière en ferry où les gens boivent des bières belges, en gros).

La robe est blonde bien cuivrée, mousse dense, aérienne, éternelle.

Le nez est très chaleureux, l’éthanol prend pas mal de place, senteurs de baies et de genévrier.

La bouche est douce, moelleuse. Pétillance en dessous de ce qui est attendu pour le style. Le houblon utilisé est reconnu pour apporter du boisé et des arômes de myrtille.  On les retrouve un peu.  Oxydation qui tend à donner un petit goût vinifié.

Prosit à tertous !