Bac de l’Avent 2020 – Jour 17

Written by Antoine Malingret on 17 décembre 2020

Ben oui, les français font des bières !

Allez direction Colmar et l’Alsace chez les allumés de Sainte-Cru.

Cette brasserie m’évoque pas mal de choses car j’ai connu par le plus grand des hasards leurs débuts au détour d’un petit marché de Noël alsacien où Vivien m’avait présenté ses bières avec passion sur une petite table en bois couverte d’une nappe à carreaux rouges et blancs.

Plusieurs années plus tard Sainte Cru est l’une des toutes belles références de bière craft sur la marché français.

Ils excellent sur le houblon.  Voyons voir comment ils débrouillent en acide.

20

La Ni dieu ni maitre est leur Passion fruit Sour Ale.  Vous connaissez peut-être mes goûts pour les bières brassées en kettle sour (Boriner Vice, Masu Vice, Canopée,…) :-) L’idée est de rajouter des bactéries lactiques (avant l’ébullition, pour pas tuer les bactéries) et laisser plusieurs heures à la fermentation lactique…pour produire de l’acide lactiqu…ET DE L’ACIDITE !

Visuellement, robe blonde, trouble (protéines de l’avoine), mousse effervescente qui retombe tout de suite.

Le nez est ultra fruité sur le fruit de la passion.   On sent aussi directement l’odeur de levain.

En bouche, ah ben c’est doux.  L’acidité est très maitrisée.  On a certes ce goût de yahourt, de pain au levain, ce gout lacté mais l’acidité en tant que tel est très soft.  On retrouve le goût du fruit.  La première sensation est assez moelleuse et crémeuse. La finale est redoutablement sèche !

Santé la FRANCE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *